Témoignages

eaufort LYNX sur First 36.7
Salut Reinhold,
Je viens de faire 170 Milles, rien à redire, le régulateur marche impeccable, il est tout facile d’utilisation, en 5 minutes tout était réglé.
Toute la navigation en ligne droite, ça ne fait pas beaucoup de lacets, ton Lynx est vraiment précis.
Jean Marc.

beaufort CASTOR sur Pen Duick 2 – Transat Bakerly 2016 – Loick Peyron
Salut Reinhold,
je prends enfin le temps de te faire un petit rapport
- Je dirais que ton Castor (mon beaufort !!!) est tout simplement GENIAL !
vraiment impressionné depuis le début de cette belle histoire par la réactivité, la puissance, la fiabilité de ta création.
Rien à dire de plus si ce n’est un tout petit défaut facile à corriger me semble t il:
- la vis de réglage d’amplitude de réaction ne cesse de se visser ou se dévisser.
Quand j ai fait demi tour, dans la tempête, je me suis fais coucher deux fois par des grosses déferlantes, sous le choc, la mêche de safran à été tordue. La barre est devenue extrêmement dure, à l ‘axe. Je te laisse imaginer les effort importants qu’a du déployer Castor pendant 15 jours, et bien pas de problème.
J’ai fait des images, et nous sommes en train de monter un film en coproduction avec Thalassa, je t enverrai des rushes par la suite
a priori, l’ENV veux garder castor à bord, c’est une bonne nouvelle
N’oublies pas d essayer de rentrer en relation avec l’organisation du Golden Globe 2018
de mon coté je vais en parler à certain concurrents potentiels que je connais.
j ai la pale et le support de pale spare à la maison, je te les ferais parvenir des que possible
merci encore Reinhold
bien à toi
Loick Peyron

beaufort CASTOR sur Arpège
« Les Sables – Ile d’Yeu au prés serré, 2 ris, mer croisée, navigation sportive et humide. Castor barre très bien! » François.

beaufort LYNX
Nous avons reçus de belles photos de notre quatrième Lynx: « J’espère que tu vas trouver ton bonheur là dedans et que ça donnera envie à des navigateurs de te commander cette belle machine a vent, A plus, Gilles. » OLYMPUS DIGITAL CAMERA

beaufort ORION Sillage 38
Il fonctionne extrêmement bien à toutes les allures, il lui va comme un gant. Arnaud Félix.Sillage 38 pouvreau

beaufort CASTOR RM 1050
Lorsque nous étions à Mindelo, au Cap Vert, c’est TOI qui a vu sur une photo que mon régulateur avait été faussé. Bravo pour le diagnostique!
Un ami, mécano, me l’a redressé avec un petit cric hydrolique.
Mis à part quelques problèmes de drosses qui ont cassé à cause d’un mauvais positionnement des poulies, Castor a barré toute la traversée parfaitement bien !
Nous avons traversé à l’ancienne, avec les deux voiles d’avant tangonnées en ciseaux , sans jamais utiliser la grand voile dans 20 à 25 noeuds de vent en moyenne.
Dans les grains parfois un peu violents, nous branchions le pilote électrique pour assurer, puis nous repassions la barre à Castor…
Génial, ton régulateur.
Nous n’avons fait que 2 heures de moteur pour recharger les batteries pendant toute cette traversée idyllique, Castor ne consomme rien !

beaufort ORION Jurançon
Un très beau témoignage sous forme d’article, que laissent Isabelle et Ariel, ayant adoptés un beaufort Orion sur leur Jurançon pour leur voyages.
Le >lien vous renvoie vers leur blog.

beaufort LYNX OVNI 395
Il y a quelques jours déjà que je suis arrivé de mon voyage autour de l’Atlantique. Cette fois-ci je suis passé par le Sénégal, les Antilles, les Bermudes, les États-Unis où j’étais présent pour l’arrivée de l’Hermione et retour par les  Açores .
Je viens de boucler 5400 milles en solitaire, mais cette fois-ci je n’étais pas seul !
J’avais pour compagnie ton régulateur d’allure qui a fait des merveilles. Il a barré le bateau avec précision sur l’ensemble de mon voyage. Je n’ai pratiquement pas utilisé le pilote électrique. Il est performant à toutes les allures même vent arrière en ciseaux. J’ai fait une petite vidéo pour te montrer son comportement.
Tu as mis au point un appareil vraiment formidable. Bravo !! Alain.

beaufort LYNX Gib Sea 105

IMG_0111

Regarder son bateau se barrer seul, suivre le vent, sans bruit, sans électricité… c’est un plaisir dont je ne me lasse pas depuis l’installation du Lynx sur Echo, un Gibsea 105 qui totalise un bon nombre de miles au compteur.
Acquéreur du numéro un de ce nouveau régulateur d’allure, naviguant habituellement en équipage réduit, j’apprécie ce nouvel équipier, toujours disponible quelle que soit l’heure, malgré la pluie, le froid… à condition qu’il y ait du vent évidemment…
A signaler aussi les relations avec ASMER. Accueil, respect des délais de livraison de ce prototype, aide à l’installation, mise au point et évolution du régulateur, j’ai eu l’occasion d’apprécier la disponibilité, le sérieux, mais aussi l’humour, de Reinhold Michelly, le concepteur du Lynx. Jean-Louis.

beaufort CASTOR sur Arcadia

beaufort CASTOR témoignage Arcadia1 beaufort CASTOR témoignage Arcadia2

beaufort CASTOR Biloup 7,65m
J’ai un régulateur d’allure beaufort depuis 2005 d’abord installé sur un dériveur intégral Acier de 9 mètres et 4,5 Tonnes environ puis sur un Biloup 7,65.

Depuis que j’ai installé mon CASTOR, je n’ai plus jamais viré involontairement, le régulateur ne l’autorise pas. Au portant il est au moins aussi fiable qu’un barreur humain.

Je n’ai plus de pilote électrique et je m’en passe bien !!Plus de bruit, plus d’électricité (batteries à recharger…)

Gérard W.

beaufort CASTOR sur POGO
Bonjour, le montage est tout à fait satisfaisant et mon régulateur a très bien fonctionné dés que j’ai pu trouver un dispositif de fixation des drosses sur la barre bien positionné et bien rigide.Pogo1 3

beaufort ORION sur Jalini
Your wind vane is the only one on the market that uses only ONE metal.
Jalini is a very honest boat to sail, even with the +110m² of sail she has. When I hoist the genaker of +100m² the sailing starts. My sailing is an average of 145 M on 24 hours.
In the 38 years I’m sailing, from dinghies up to Withbread races, I always wanted a good selfsteering gear. Now I have it! Thx.The old wind pilots had a serious problem with the pendulum: they broke due to the longitudinal weld.

beaufort ORION
einmal vorab: Ich bin total zufrieden mit der Anlage und konnte sie schon auf 2 Fahrten nach England ausgiebig testen. Es ist erstaunlich wie präzise sie das Boot auf Kurs hält und wie feinfühlig sie arbeitet.
Ich habe festgestellt, wenn man das Ausgleichgewicht der Windfahne nach oben verschiebt, funktionniert sie auch noch bei sehr geringen Windgeschwindigkeiten.
Mit freundlichen Grüßen, Florian

beaufort HERCULE sur Vulcain
Après la traversé du Golfe de Gascogne, nous arrivons enfin a Ferrol. A part un coup de vent à la sortie de Fosse de force 6, que du petit vent de 10 à 15 nœuds de S- So S donc de face.
Les quarts c’est génial ! Le régulateur d’allure s’occupe de tout.
Reinhold, ton Hercule il fonctionne du feu de Dieu… Félicitation…. !!
Prochaine étape, Camariñas puis Viana do Castelo au Portugal ensuite on verra, je te tiens au courant.
A+, GG

beaufort ORION
Im August 2010 Habe ich von Dir die Windfahnensteuerung ORION an meinem kleinen Boot montieren lassen. Danach bin ich weitergesegelt nach Lissabon und dann weiter zu den Kanaren und liege jetzt auf Sal, Cap Verden.
Die Anlage arbeitet hervorragend und zu meiner vollsten Zufriedenheit. Auch bei wenig Wind hält die Anlage das Schiff auf Kurs.
Von meinem Vorgängerschiff, ebenfalls mit einer Windselbsteueranlage, war ich an Übersteuern gewohnt.
Deine ORION macht dies nicht und so gibt es auch keine Schlabberlinien auf dem Kurs.
Ich bin voll zufrieden mit dem „affengeilen Mechanismus“ den du mir da verkauft hast.
Georg K, Seglyacht na-nu-i aus Düsseldorf, auf Weltreise.

beaufort
Le nouveau barreur qui ne consomme pas d’électricité fonctionne très bien.
Dès le retour de La Rochelle à La Trinité, je l’ai utilisé avec facilité alors que je pensais avoir une période d’adaptation.
Nous sommes allés cet été en Galice et au Portugal (jusqu’à Porto) et avons apprécié ce barreur entre autre pour le retour à La Trinité ou il a barré durant tout le trajet.

beaufort ORION sur RM 1050
J’ai remonté toute la côte pacifique de l’Amérique Centrale en solitaire grâce à mon super régulateur d’allure beaufort. C’est du super matériel vraiment fait sur mesure et ca marche parfaitement sur un RM1200 quel que soit le temps.

beaufort ORION
Ton régul’ est top , Il marche très bien !
Merci pour ton travail et bonne continuation.

beaufort ORION
A l’équipe ASMER beaufort,
Je vous envoie un mail pour vous faire part de ma satisfaction pour mon régulateur ORION.
1ère chose : une notice de montage bien expliqué et bien détaillée. Après un montage fait par mes soins, impeccable, tout fonctionne super bien !
L’après-midi le vent forcit à 30 nœuds. Grâce justement au régulateur j’ai appris en plus quelque chose: c’est de bien régler mon bateau par rapport à la force du vent; dès que le régul’ ne tient plus c’est que le bateau est trop toilé. Donc adaptation de la toile et le régulateur tient très bien son cap.
Mise en place et réglages super simples, j’arrive même à louvoyer entre les bateaux en orientant l’aérien le temps de mettre mes amarres avant de rentrer au port et de le déconnecter.
Ayant pourtant un bateau assez lourd en acier je suis agréablement surpris par l’efficacité.
Vraiment très satisfait et enchanté.
Maintenant ça fait presque 3 ans d’utilisation et je n’ai jamais eu un problème avec.
Mon choix s’est porté sur votre régulateur en écoutant des expériences d’amis et surtout par la conception de votre modèle, toutes les pièces sont visibles que des axes avec des bagues synthétiques, donc une facilité d’entretien et de réparations. Si une pièce s’use : une goupille, un axe et une bague à retirer et à remettre en place et c’est reparti. Pas de mécanisme caché dans un tube avec des engrenages.
Merci encore pour votre super matériel, et bonne continuation à votre société.
Merci aussi pour votre assistance téléphonique qui est toujours efficace.

beaufort sur RM
beaufort en mer
Une pensée amicale d’un endroit où il n’y a personne. J’ai quitté Gibraltar il y 4 jours il en reste encore 2 pour Madère.
Depuis hier soir j’ai croisé un ferry et un cargo. Le beaufort est merveilleux il n’a pas lâché la barre depuis le début. Dans le vent fort même dans la pétole, vent arrière, de travers avec de la houle, au près il barre au millimètre BRAVO.
Je te remercie de l’avoir fabriqué.

beaufort CASTOR sur Sangria
« Sur notre petit voilier, l’énergie est uniquement fournie par nos 2 panneaux solaires de 40W. Il était donc exclu d’envisager une navigation à l’aide d’un pilote automatique, et encore plus exclu, cela va de soi, de barrer jours et nuits durant les 3500 miles du voyage.
Nous avons donc très rapidement opté pour la solution du régulateur d’allure.
La réputation des régulateurs Beaufort ainsi que la rencontre de quelques utilisateurs nous ayant vanté ses mérites – dans le style « durant ma transat, j’ai barré en tout et pour tout une heure, le régulateur assurant parfaitement son rôle par tout temps » – nous ont rapidement orienté vers ASMER.
La difficulté qui se présentait à nous était le manque de place disponible sur notre tableau arrière car nous disposons d’un moteur hors-bord prenant à lui seul une bonne partie de l’espace disponible. Qu’à cela ne tienne, nous l’avons excentré sur bâbord afin de libérer les 50 cm nécessaires à la pose du régulateur, excentré pour sa part sur tribord. Nous étions quelque peu sceptiques sur le fonctionnement d’un appareil déporté, mais en réalité cela ne change en rien la qualité de notre barreur mécanique.
La prise en main a été quasi instantanée, car sauf si l’on souhaite régler vraiment finement le CASTOR, quelques secondes suffisent à passer du mode manuel au mode régulateur. La première fois que nous testons notre nouveau joujou, quelque part entre La Rochelle et Lorient, nous sommes admiratifs devant la précision du barrage, devant la beauté de la mécanique qui travaille harmonieusement avec les éléments que sont le vent et la mer.
Notre premier grand test intervient lorsqu’un coup de vent imprévu nous surprend à 12h de mer de La Corogne, juste à l’endroit où le plateau continental remonte. Un coup de vent dans le Golfe de Gascogne, ça ne rigole pas… Nous avons cependant mis toute notre confiance dans le régulateur, qui a assuré son rôle comme un p’tit chef.
Malgré tout, nous restions en permanence dans le cockpit, la main sur la barre afin d’aider occasionnellement notre régulateur dans certains départs au lof, quitte à nous prendre une bonne vague de temps en temps. Après coup, nous avons réalisé que nous n’avions pas changé notre aérien : au-dessus d’une certaine force de vent, mieux vaut en effet troquer l’aérien grand format pour celui de petite taille, plus adapté au gros temps. Premier test concluant !
Dans le très petit temps, nous avons un peu tâtonné pour trouver le réglage optimum, car la houle perturbait souvent l’avancée de notre sangria. C’est en modifiant la position du contrepoids que nous avons obtenu les meilleurs résultats.
Jamais le régulateur ne nous a déçu, et nous avons même pu observer ses talents lorsque nous lui avons laissé les commandes sous spi, à quelques encablures de l’île de Sal, au cap Vert. »

beaufort ORION sur Plan Brouns
Je tenais à te donner quelques nouvelles du fonctionnement du régulateur Orion installé récemment sur notre Triswood (dériveur intégral 35 pieds, 7,600t)
A vrai dire j’étais dans l’attente un peu perplexe de ces premiers essais, car notre bateau, construit sur un plan de Jean Pierre BROUNS, comporte un système à deux safrans de la première génération, implantés sur des ailerons fixes ; c’est une conception très robuste, mais qui ne bénéficie d’aucune compensation, et dans ces conditions, même avec une voilure réglée au mieux, il arrive que la barre devienne assez dure (d’ailleurs le pilote électrique Autohelm ST 4000, pourtant puissant, trouvait rapidement sa limite et, à partir de 20 nœuds de vent apparent, décrochait fréquemment et devait être surveillé de façon permanente, ce qui était assez pénible).
Après avoir terminé nos travaux à La Rochelle, nous avons donc repris la mer vers Loctudy, fin Juin, et c’est sous un vent de Nord-Ouest de 25 nœuds établis, et dans une mer assez creuse, que nous avons effectué nos premiers milles avec l’ORION.
N’ayant aucune expérience préalable d’un quelconque régulateur, je m’attendais à devoir pas mal « bricoler » avant de trouver un réglage assurant l’équilibre : j’ai été surpris de la facilité de mise en œuvre du système, et encore plus de la puissance développée; très rapidement on observe comment la pale travaille, et comment il faut mettre un peu de barre pour que le régulateur n’ait plus qu’à corriger les écarts.
Au bout de 48 heures de mer, j’avais le sentiment de ne plus pouvoir m’en passer (enfin les mains libres ! Et la disponibilité pour faire enfin autre chose à bord que barrer !)
Bref, les premiers essais s’avèrent très concluants, et c’est avec confiance sur ce point que nous allons prochainement entreprendre notre voyage vers les Antilles.
Bravo pour cette belle réalisation, nos plus cordiales salutations. Andy.

beaufort ORION sur Plan Brouns
Notre régulateur se porte à merveille ; la traversée du Golfe de Gascogne a été un peu musclée, avec pas mal de vent et une mer formée de l’arrière ; ton régulateur a barré 24h sur 24 de façon précise et puissante, bien mieux que nous n’aurions pu le faire nous-mêmes à la main, avec la fatigue en moins et la disponibilité et la tranquillité en plus.
Il est devenu un précieux équipier dont on ne saurait déjà plus se passer sur une longue route.

beaufort HERCULE Masca
Notre beaufort HERCULE a été monté en Juin 2005 sur Masca. Depuis, nous avons fait près de 10 000 miles en Atlantique nord.
Concernant la réponse à la fonction, le bilan est très positif :
La tenue de cap est très bonne à partir d’une vitesse de 2,5 noeuds.
Nous l’avons utilisé dans toutes les allures, au près sans problème même dans du gros clapot, et au portant dans toutes les conditions, sous spi, asymétrique pendant des jours d’affilés (Alizées) et même avec les voiles en ciseaux, pendant près de 40 H sous cette configuration sans toucher la barre).
Les réglages sont faciles et plutôt intuitifs.
C’est le meilleur barreur du bord, et surtout le plus attentif à long terme !

beaufort ORION
Nous avons reçu sans problème le régulateur le 27 Novembre à Porto Santo et le 28 au soir il était monté.
Nous avons fait une traversée fantastique ou le bateau à surfé sur les vagues pendant 25 jours par un force 6 bien établi.
Le régulateur a fait des merveilles. Il a fallu une bonne semaine pour bien comprendre les finesses du réglage mais une fois maîtrisé, quel plaisir !!
Nous sommes arrivés à la Martinique le jour de Noël.
Un grand merci à toute l’équipe ASMER.

beaufort ORION sur Rêve d’Antilles 11,5m
Bonjour à toute l’équipe,
Je reviens d’un petit tour en atlantique nord de 7 mois en famille (2 adultes et 4 enfants de 2 à 13 ans).
Le programme était plutôt classique: départ de La Rochelle, Espagne, Portugal, archipel de Madère, archipel des Canaris dans son intégralité et retour par les Açores sur la Rochelle. Au total environ 5000 milles.
Mon bateau est un « rève d’antilles » de 11.5m, sans pilote électrique ni enrouleur. Je suis équipé d’un régulateur ORION qui a tenu la barre absolument tout le temps que ce soit au portant, à la descente ou au près pour le retour, dans des conditions de mer allant de 0 à 8 beaufort.
L’efficacité de ce régulateur est irréprochable même pour faire les manœuvres de changement de voile ou les virements et empannages. Dès que le bateau avance à 3 nœuds le régul’ prend en charge et les seuls manipulations se font sur les drosses qui contrôlent l’aérien. Il n’y a plus qu’à s’occuper des enfants…et des lignes de traine.
Quand je vois le nombre de gens que j’ai croisé en panne avec leur pilote électrique ou avec le moteur allumé sous voile pour faire du courant, je bénis cet outil merveilleux.
Enfin, pour en avoir vu de nombreux autres, je pense que le principal atout de l’ORION réside dans sa simplicité. Il en devient facile à régler et facile à entretenir. Tout se voie donc pas de surprises. Marc.

2006

beaufort ORION sur Sloop Acier 8m
Fonctionnement irréprochable, y compris au largue avec une houle de 1,50m de creux qui finissent ¾ arrière : Le régulateur arrive même à suivre les vagues, mieux qu’un barreur…
Bravo ! M.P.

beaufort CASTOR sur Bavaria 32
IL FONCTIONNE.
Ce Weekend une embellie météorologique dans le Finistère Nord (non ce n’est pas un poisson d’Avril) : 25 Nœuds, rafales à 30, mer forte, mais beau soleil. Un belle occasion d’essayer le nouveau régulateur.
En fait le réglage c’est tout simple, dès que le CASTOR est embrayé, il prend en charge le bateau, un point c’est tout. Et sans avoir à modifier la position des pièces, molette, balancier ou autre.
Avec un vent et une mer (très) forts, le réglage (très) fin du bateau est bien plus important que le réglage de l’appareil lui-même : Avant de toucher au contrepoids et molette, le la réduction de la voilure, donner un peu de chariot apporte des améliorations immédiates et très efficaces.
Plein vent arrière dans une mer chaotique et déferlante (le goulet de Brest à mi- marée avec un vent fort contre le courant de vives eaux) le pilotage du régulateur était suffisamment fin pour maintenir les voiles en ciseaux (GV à 2 ris et Solent) sans lof ou abattée.
J’avoue que j’étais un peu tendu car certaines houles déferlaient mais mon Bavaria 32 affichait des surfs à 8 ,5 Nœuds au speed et ne s’est jamais mis travers à la lame.
Petite précision : dans ces conditions, j’avais un peu retouché la compensation du contrepoids dans un silence tout nouveau pour moi (j’ai un pilote de barre à roue, passablement bruyant, gourmand en énergie et totalement inefficace dans ces conditions assez sportives).
Bref, au terme de cette sortie de 2 jours, et en attendant les grands runs trans channel, RAS et une sérénité concernant les capacités du CASTOR. Et en plus la pièce est splendide.
Deux autres petits détails :
Il est complètement possible de tirer des bords sous régulateur d’allure alors même qu’on est novice en la matière.
Il est très facile d’ajuster le cap finement en jouant avec les drosses de commandes de réglage de la tourelle.

beaufort ORION sur Voilier Acier
26/06/2006 15 h 26
Voilier acier
Vent d’ouest 3/4 arrière force 5, vers le Plateau de Rochebonne ;
Houle de 1,50 – 2 m de creux par l’arrière ;
Le régulateur fait son travail impeccablement!
On le met en service même pour des petits parcours de moins de 2 heures.

beaufort ORION
Merci pour votre dernier mail et vos commentaires sur les photos de l’installation ainsi que les derniers schémas.
26 Mai, au large de Salvador :
Je viens de passer 6 heures à le tester sur les deux bords à toutes les allures depuis le près serré jusqu’au grand largue. J’ai aussi testé la sensibilité et la finesse de précision de la commande en fonction de la tension des drosses.
Tout est parfait. Je suis enchanté de ce premier essai.
28 mai : au large de Rio de Janeiro
Les conditions météos furent une fois de plus extrêmes : pas de vent. J’ai cependant pu tester ORION dans un près serré pendant trois heures : très précis, fiable et agréable. »

beaufort CASTOR
Nous sommes arrivés à Raiatea (Polynésie française).
Le CASTOR a fonctionné à merveille depuis Panama, les Galápagos, les Marquises, les Tuamotus et maintenant les Iles sous le vent. Il a tenu la Barre aux allures portantes de façon impeccable, bien sûre en équilibrant bien les voiles!
Toutes mes amitiés,

beaufort CASTOROVNI 36
Merci pour l’aérien de rechange bien reçu avant mon départ pour le Portugal.
Comme convenu j’ai préparé des photos montrant le CASTOR au grand largue (vent apparent a 120°) ; les détails de l’implantation ou l’on voit que celle-ci permet une utilisation complète de la jupe), un détail du cockpit qui reste dégagé, CASTOR au près (vent apparent 40° environ) et des détails des différentes positions de l’échelle de bain.
Le vent n’était pas très fort (10/15 Kn de vent réel), la mer belle, le bateau portait toute sa toile; aucun problème de fonctionnement.

beaufort CASTOR
Nous avons pu tester les deux aériens dans différentes conditions.
En effet, le vent passait de 9/10 nœuds à 20 à 25 nœuds. On a eu même un grain qui nous a forcés à rentrer dans le carré et donc, puisqu’il y a la visibilité de l’intérieur, d’avoir la joie de voir Platero tailler sa route dans la pluie tout seul sous régulateur.
Tout a très bien fonctionné et c’est magique !
Merci.

beaufort ORION JPB 35
Un régulateur adapté à notre bateau , fiable ne nous a jamais fait défaut pendant les 2 ans de notre voyage alors que nous avons du racheter un pilote électrique, facilement réparable. A notre retour, deux réas et 10 cm de sandow à changer et voila notre régulateur remis à neuf.
L’équipage de Luthien
Nous vous invitons à lire la totalité du compte rendu de l’Orion en suivant ce lien: témoignage jpb35

beaufort ORIONPlan Joubert Acier
Je rentre d’une croisière aux Canaries, où j’ai laissé mon bateau en vue d’une transat. Le régulateur beaufort que vous m’avez installé en Mai dernier a fait merveille; Le réglage est un peu difficile au début, mais dès qu’on a trouvé le truc, ça devient assez facile (sous réserve d’avoir un bateau un peu sous toilé). Nous étions 2, le concours du régulateur a donc été primordial pour la réussite de cette croisière. Il a barré avec constance, fidélité et courage, le jour, la nuit, dans le brouillard, en silence, au près, voiles en ciseaux, bref en toutes circonstances, pour notre plus grande sécurité.
Nous étions l’un et l’autre enchantés de cet équipier aussi discret qu’efficace.
Comment s’en passer ????
Merci de vos conseils et de la qualité de l’installation.
Avec tous mes remerciements, Denis .

beaufort ORION sur First 227
A toute l’équipe,
Un petit mot pour vous dire que votre régulateur est un bel objet qui marche à merveille… 35 miles le 21/02/2006 par 15 à 20 nœuds de vent sur mon First 27.7 sans toucher à la barre… Quel plaisir !!
Installation sans trop de prises de tête grâce à votre notice.
Bravo pour la qualité de la construction et surtout pour vos aimables conseils par téléphone quand on tâtonne un peu au début pour les réglages.
Merci encore. Philippe dans le Morbihan.

beaufort CASTOR sur Kirk AMEL 11m
Je tiens à vous exprimer toute la satisfaction que m’a procuré, cet été encore, le régulateur d’allures beaufort.
Le CASTOR offre une grande stabilité de route. Ma dernière expérience a été de parcourir 2200 NM dont 1500 NM sous régulateur, à toutes les allures de vent, compris entre 5 à 35 Nœuds.
Bravo à la société ASMER. Michel.

beaufort CASTOR sur OVNI 345
Utilisation très facile du régulateur Beaufort dès la première sortie.
Nous l’avons utilisé dans toutes les traversées, et 80% du temps pour les navigations avec au moins un vent de force 2, 3, lors de notre croisière de aout – septembre 2005 de Saint-Raphaël aux Canaries, en passant par les Baléares, Gibraltar, Algarve, et Madeira, et par presque toutes les allures sauf par vent arrière.
Réglage fin un peu délicat.
Impact sur économie d’énergie très satisfaisant: l’éolienne suffit pour alimenter le frigo et les feux de position (lorsqu’il y a du vent).
M.J. sur ZAKOUSKI

beaufort ORION sur Gib Sea 362
Croisière du bateau Ster Vras du 15 avril au 30 août 2005 Départ de La Rochelle-Lisbonne – Gibraltar-Mer Méditerranée.
Durant ces trois mois d’utilisation intensive, notre régulateur n’a jamais posé de soucis, un vrai confort pour des navigations longues et parfois inconfortables, une vraie sécurité quand le temps devient musclé et que nous avons besoin de nous reposer.
Enfin, c’est « le développement durable » en tout cas pour les batteries du bord et l’alternateur du moteur.
Un peu de graisse de temps en temps pour les poulies qui couinent, et un peu de temps pour discuter avec les voisins qui vous demandent si vous êtes contents de « la bestiole » qui est accrochée à l’arrière de votre bateau. Voilà les seules contraintes du régulateur d’allure «Beaufort»…

beaufort CASTOR
Pointe à Pitre, le 18 février 2006
Bonjour, Nous voilà rendu de l’autre côté après une belle et rapide traversée (21 jours de Ténériffe à Pointe à Pitre). Je vous écris pour vous dire combien j’ai été satisfait de mon CASTOR pendant ce voyage, nous avons été sous régulateur du début jusqu’à la fin, sauf généralement sous spi, et que ce soit dans les conditions musclées du départ jusqu’à quelques passages de brises évanescentes mon « CASTOR » n’a pas failli une seule fois à sa tâche et tout cela sans demander un seul watt d’énergie et avec une précision redoutable. J’ai quand même barré sous spi mais plutôt pour le plaisir car je me suis payé le luxe de le laisser barrer le « CASTOR » avec cette voile pendant les repas et quelques moments de repos. Les quelques conseils que vous m’avez donnés lors de mon passage à Noël se sont avérés tout à fait pertinents et le réglage aujourd’hui devient un jeu d’enfant.
Vous souhaitant bonne continuation, Philippe G-R

beaufort CASTOR sur RM 1050 de Voile Magazine
Le RM 1050 de Voiles Magazine nous accorde la première place du podium « équipements » de leur voilier.
Vous trouverez la totalité de leur bilan dans un superbe article paru dans le Voiles Magazine n°122, février 2006, de la page 74 à la page 78. « Le RM 1050 : Bilan technique après 7000 miles. Et de trois ! »
« Après l’Europe et l’Afrique, le RM 1050 Voile Magazine découvre un nouveau continent en atterrissant à Belém, au Brésil, au terme d’une transat mouvementée. Les Alizés de Nord-Est, absents, s’étaient fait remplacer par de la pétole dans la houle, des orages et Delta, charmante petite tempête tropicale…
Des conditions qui nous ont fait trouver le pot-au-noir et ses grains violents finalement bien agréable, en regard de ce qu’on avait traversé avant. 6 mois, 7000 miles et une transat, autant de chiffres qui annoncent la mi-parcours et font sonner l’heure d’un premier bilan technique.
Globalement extrêmement positif, il vient confirmer la réputation de fiabilité des RM, et de la majorité des équipements embarqués.
Le bateau dans son ensemble a vaillamment résisté au mauvais temps irlandais, au coup de vent du cap Finistère, au clapot du Rio Douro, aux mouillages ventés du Cap-Vert ou encore aux atterrissages en catastrophe des poissons volants sur le pont.
Sujet récurrent parmi les adeptes de la navigation hauturière, l’énergie à bord d’un voilier de grande croisière est un élément primordial, qui peut parfois se transformer en casse-tête Chinois. On doit alimenter à la fois les appareils de confort et de sécurité de manière autarcique : il n’y a pas de prise de quai au milieu de l’Atlantique !… Groupe électrogène, éolienne, alternateur moteur, hydro-générateur, ou pourquoi pas pile à combustible, il existe de nombreux moyens de recharger les batteries, et choisir l’un ou l’autre dépend avant tout de l’utilisation que l’on souhaite faire de l’électricité produite.
Sur notre RM 1050, l’accent a été mis sur la sobriété en terme de consommation : feux de navigation et de mouillage à LED, absence d’eau chaude (bien superflue sous les tropiques) et de climatisation, et surtout régulateur d’allure permettent de maintenir nos dépenses énergétiques à un faible niveau.
Pour équilibrer cette consommation nous disposons de deux alternateurs moteur de 55 Ah chacun, et d’un combiné éolienne / hydro-générateur Aéro4gen.
Sur nos 20 jours de transat, cette dernière solution n’a pas été utilisé plus de 5 heures, c’est dire si le couple « régulateur d’allure / hydro-générateur » est efficace et agréable en navigation hauturière. La perte de vitesse induite par la traînée de la turbine est de l’ordre de 0,1 à 0,2 nœuds pour le RM 1050, soit une demi-journée sur une transat, ce qui reste très raisonnable.
Nous en avons parlé dans le chapitre « énergie », le régulateur d’allure beaufort guide le RM depuis le début du voyage avec bonheur. Fiable, sobre, silencieux, propre et facile à mettre en œuvre, il barre le bateau bien plus souvent que l’équipage : on estime l’utiliser 95 % du temps.
Les 5 % restant correspondent soit à une mer forte reçue entre le travers et ¾ arrière, soit à une pétole (c’est alors, si l’on met le moteur, le pilote qui barre), soit simplement à l’envie d’un équipier de se dégourdir les bras…
La stabilité de route du RM, du fait de ses bouchains, facilite largement son travail et l’on doit simplement faire attention à ne pas sur toiler le bateau. On s’aperçoit d’ailleurs à l’usage que le régulateur d’allure est plus facilement mis en défaut par une mer forte que par du vent fort : pourvu que le bateau soit équilibré (vive la trinquette), le vent peut souffler.
Si l’on devait, pour conclure, établir le podium des « coups de cœur de l’équipage », le régulateur d’allure beaufort arriverait en tête, pour le remercier de ses bons et loyaux services. Il nous permet de vivre nos quarts librement à lire, cuisiner, papoter, jouer aux cartes ou simplement rêver en comptant les étoiles filantes, sans s’astreindre à barrer. Maintenant que nous y sommes habitués, il nous paraît presque inconcevable d’envisager une grande croisière sans embarquer cet équipier discret et efficace.
Fidèle second, l’hydro-générateur Aqua4Gen suit le vainqueur de près au sens propre comme au sens figuré. Le moteur a beau être un auxiliaire précieux, c’est tout de même bien agréable d’enchaîner les journées de mer sans avoir à appuyer sur le démarreur. Ecologique, silencieux et finalement assez facile à mettre en œuvre, l’hydro-générateur reste le moyen le plus efficace pour fabriquer des glaçons avec du vent…
L’équipement embarqué au départ de notre boucle atlantique est globalement à l’image du RM : fiable et efficace, et ce sont bien les meilleures qualités que l’on puise exiger d’un bateau de voyage. »

2004

beaufort CASTOR sur Sun Fizz 40
Parcours annuel d’environ 10000 NM.
Au mois de Mars, je remontais des Canaries en solitaire et mon pilote électrique a eu la mauvaise idée de rendre l’âme.
J’avais déjà, à maintes reprises, utilisé avec succès le Beaufort, mais jamais sur 1200 NM dans des conditions un peu dures et j’avais quelques incertitudes…
Eh bien, Madeira-La Rochelle en 14 jours face aux alizés Portugais et avec 2 grosses dépressions, sous régulateur et sans soucis.
J’ai même eu droit à 36 h sous spi dans le golfe de Gascogne avec 25nd de SO et Houle de NO. Il n’a jamais décroché. La seule fois où je me suis écarté de ma route, une vingtaine de miles en direction de Bayonne au lieu de La Rochelle, je dormais en toute confiance et je m’en suis aperçu à mon réveil…
Continuez sur cette voie, le beaufort est d’une grande qualité, fiable et robuste.
Encore merci. Jacques.